Luokeng

5 10 2007

 

je vais super resumer les qq pages ecrites pdt ma mini retraite a Luokeng

dabord pas de blanc alentours ce qui fait de moi le point de mire. Les chinoises ont lair attirees timides comme si jetais une vedette de cine. plusieurs viennent me parler , mais manque de bol ne vont pas dans ma direction, et cest un mec qui veu t me prendre en charge parce quil parle anglais. Il fait des effets speciaux dans des films connus. Il me trouve un hotel, minvite au resto ou il me #montre# a ses potes, insiste pour payer, fait une tentative molle de rester dans ma chambre. Le lendemain il doit repartir pour bosser. ouf.

Comme cest fete nat je dois partir le lendemain dans une chambre plus petite et aussi chere, puis le surlendemain partir de lhotel. Une femme de mon age [ peut etre plus, peut etre moins, difficile de savoir]  tres bien conservee

[je crois que jai le moyen de faire passer des photos, mais pas avant 17h de mon nouveau pays, je vais voir un medecin traditionnel a 15h]

a la fois legere et etourdie comme un oiseau et efficace me prend en charge dans ma recherche dhotel; apres avoir tourne pas mal on trouve et elle monte jusque dans ma chambre. Espoir? Non simple curiosite et/ou petit frisson gratuit.

autre histoire: je prend en photos un rang de petite vieilles assises sur un trottoir, les filme et montre a chacunes delles le resultat; ca les fait rigoler les edentees. Vint a passer un photographe qui veut me prendre  en photo en train de prendre [ose, je sais] les vieilles  en photos … ok tout le monde rigole. Je me retrouve chez a boire un the surement honereux vu le paquet et la facon de le faire: le the ne trempe pas, leau ne fait que passer dessus; il a une theiere speciale. Malgre tout son habitation est loin davoir tout le confort

a toute je reviens 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




MERVEILLE DU MONDE |
Les aventures de Myrtille |
Céline et Fabrice débarquen... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | berbere kingdom
| Nëkwéta Surf Camp
| Pistes Africaines